O divórcio de cidadãos portugueses, ocorrido em França, não produz automaticamente efeitos em Portugal.

Para que o divórcio produza efeitos em Portugal é necessário proceder conforme abaixo se informa, existindo procedimentos completamente diferentes, em função da data da sentença de divórcio.

1 - Divórcio decretado antes de 1 de março de 2001

Neste caso, a sentença deve ser revista e confirmada por um Tribunal da Relação em Portugal (existem 5: Coimbra, Évora, Guimarães, Lisboa e Porto), devendo o interessado constituir advogado em Portugal e remeter-lhe os seguintes documentos, consoante o tipo de divórcio:

A - Divórcio por mútuo consentimento

  • Cópia da sentença de divórcio, com carimbo de “Formule Executoire”, emitida pelo “Tribunal de Grande Instance” que proferiu a decisão;
  • Legalização dessa sentença na “Cour d’Appel” da qual depende o “Tribunal de Grande Instance”, com aposição da “Apostille”;
  • Certificado de “Non pourvoi en cassation”.

Os documentos devem ser traduzidos. O Consulado pode-se encarregar da tradução dos referidos documentos : (30 euros por página).

B - Divórcio litigioso

  • Cópia da Sentença de Divórcio, com carimbo de “Formule Executoire”, emitida pelo “Tribunal de Grande Instance” que proferiu a decisão;
  • Legalização dessa sentença na “Cour d’Appel” da qual depende o “Tribunal de Grande Instance”, com aposição da “Apostille”;
  • Certificado de “Non appel”, emitido pela “Cour d’Appel” da qual depende o “Tribunal de Grande Instance”, com aposição da “Apostille”.

Os documentos devem ser traduzidos. O Consulado pode-se encarregar da tradução dos referidos documentos : (30 euros por página).

2 - Divórcio decretado após 1 de março de 2001

O divórcio após 1 de março de 2001 é um assunto que pode ser tratado por via postal.

Descarregue, complete e envie por correiro este formulário, através do nosso serviço: Consulado em Casa.

ou por marcação https://agendamentosonline.mne.gov.pt/AgendamentosOnline/index.jsf

De acordo com o Regulamento CE nº 2201/2003 do Conselho, de 27/11/2003, os divórcios por mútuo consentimento, ou litigiosos, decretados pelos tribunais, ou notários, de um Estado Membro após 01/03/2001, são reconhecidos em Portugal sem necessidade de confirmação (procédure d'exequatur) por um tribunal português, bastando a apresentação no Consulado dos seguintes documentos:

1 - Sentença de divórcio proferida por tribunal:

  • a "Grosse" ou a "Copie" do julgamento do divórcio com o carimbo da "Formule Executoire", emitida pelo Tribunal que proferiu a sentença;
  • certificado (formulário) previsto pelo artigo 39" do Regulamento CE nº 2201/2003, emitido pelo Tribunal que proferiu a sentença;
  • cópia de documento de identificação português, válido;
  • justificativo de domicilio;
  • cheque de 30,00€ à ordem do Consulado-Geral de Portugal em Lyon.

 2 - Divórcio decretado por notário:

  • cópia certificada conforme da Convention de Divorce;
  • fotocopia certificada conforme do “certificat de dépôt de la Convention” (Notário);
  • original do “Certificat (formulaire) prévu à l'article 39 du Reglement (CE) nº 2201/2003, du Conseil", de 27 Novembre 2003, emitido pelo Notaire;
  • cópia de documento de identificação português, válido;
  • justificativo de domicílio;
  • cheque de 30,00 € à ordem do Consulado-Geral de Portugal em Lyon.

 

-----------------------------

FORMALITES A EFFECTUER POUR LA TRANSCRIPTION DU DIVORCE PRONONCE AVANT LE 1ER MARS 2001 - (ANCIENNE LOI)

  

Ce certificat peut être obtenu en vous rendant au Consulat, sur rendez-vous ou par voie postale :

Pour qu´un divorce prononcé en France avant le 1er Mars 2001 soit transcris auprès de l´Etat Civil portugais, il est nécessaire:

Au Consulat :           

https://agendamentosonline.mne.gov.pt/AgendamentosOnline/index.jsf

Par voie postale :

  • Jugement de divorce authentifié;
  • Certificat de non appel;

Ces documents doivent être traduits.

Ce Consulat Général peut se charger des traductions (30 euros par page)

Ou, vous pouvez faire traduire les documents, et faire reconnaître la signature du traducteur auprès du Consulat (30,00 euros par signature)

Si les traductions sont faites par un traducteur au Portugal, vous n’aurez pas besoin de passer par le Consulat.  

Ensuite il faut contacter un avocat au Portugal pour qu´il fasse transcrire le divorce au Portugal.

  

 

 

FORMALITÉS A EFFECTUER POUR LA TRANSCRIPTION D´UN DIVORCE PRONONCÉ APRÈS LE 1ER MARS 2001

 

La transcription du divorce peut être obtenu en vous rendant au Consulat, sur rendez-vous ou par voie postale :

Au Consulat :           

https://agendamentosonline.mne.gov.pt/AgendamentosOnline/index.jsf

Par voie postale :

Pour qu´un divorce prononcé par un Tribunal français, dont la procédure a été instaurée après le 1er Mars 2001, ou par un Notaire français, soit transcris auprès de l´Etat Civil portugais, il est nécessaire de présenter dans nos Services:

Pour les divorces prononcés par un Tribunal :

  • Photocopie certifiée conforme du jugement de divorce, délivrée par le Tribunal qui l´a prononcé
  • Original du certificat en base à l´annexe I, cité à l´article 39 du Règlement (CE) nº2201/2003 du 27 Novembre 2003
  • Photocopie carte d´identité portugaise

La sentence de divorce authentifiée et le certificat en base à l´annexe I, cité à l´article 39 du Règlement (CE) nº2201/2003 du 27 Novembre 2003, doivent être sollicités auprès de la Chambre de la Famille du Tribunal qui a prononcé le jugement de divorce.

Pour obtenir le certificat en base à l´annexe I, il faut présenter la copie du jugement ou des jugements s´il y a eu appel, le certificat de non appel, les actes de signification.

Pour les divorces prononcés par un Notaire :

  • Photocopie certifiée conforme de la Convention sous signature privée contresignée par les avocats, délivrée par le Notaire qui a dressé l´acte
  • Photocopie certifiée conforme de l´Attestation de Dépôt, délivrée par le Notaire
  • Original du certificat en base à l´annexe I, cité à l´article 39 du Règlement (CE) nº2201/2003 du 27 Novembre 2003, délivré par le Notaire.
  • Photocopie carte d´identité portugaise

NB : Dans les deux cas, pour les sentences de divorce dans lesquelles est mentionnée une autorité parentale, si l´autorité parentale doit être validée au Portugal (en cas de litige entre les parties, par exemple), il faudra que les intéressés s´adressent directement au Tribunal au Portugal.

Coût : 30 euros par chèque à l’ordre du Consulat Général du Portugal à Lyon.

Merci d´indiquer une adresse mail pour que nous puissions vous informer lorsque la mention du divorce aura été portée en marge de votre acte de naissance et de votre acte de mariage.

  • Partilhe